Centre Hospitalier de LAON - 33 rue Marcelin Berthelot
CS 40640 - 02001 LAON CEDEX - Tél. : 03 23 24 33 33
Tous droits réservés
Le développement durable
Par Cyril le 13/05/2015 15:43

Développement durablePRÉALABLES

Depuis 1992 et le sommet de la Terre de Rio de Janeiro, le défi à venir est désormais connu. Aujourd’hui exacerbé par les crises économique et écologique, le développement durable s’impose progressivement à nous.

Anticiper pour ne pas subir suppose une vision et une volonté. Elles sont affichées et développées et portées par la Direction de l’établissement.
Une vraie politique de développement durable suppose une vision à long terme et une volonté de tenir le cap.

La politique de développement durable au centre hospitalier de Laon constitue un axe fort du Plan de Retour à l’Equilibre.

Dans le droit fil de la volonté du Directoire de mettre en place une action par an, un comité du développement durable sera créé pour soutenir cette politique, laquelle devra perdurer au-delà du temps des personnes.
Le comité de pilotage sera composé :

  • Du directeur de la Direction d’Equipement, de la Maintenance et de la Logistique (DEML)
  • D’un représentant de la Qualité et de la Gestion des Risques
  • D’un représentant de la Direction d’Equipement, de la Maintenance et de la Logistique
  • D’un représentant des Affaires Générales et de la Communication
  • D’un représentant de la Direction des Ressources Humaines
  • Du médecin de la Santé au Travail
  • D’un représentant du Conseil de Surveillance
  • D’un représentant des Usagers

Le présent document s’adresse à tous les acteurs hospitaliers ou non. Il décline les éléments d’initiatives possibles à partir d’actions déjà menées sur le terrain depuis 2008 et d’autres à développer par le comité cité supra et à finaliser/compléter dans sa composition.

La mise en œuvre de ces actions pilotes permet de faire de la pédagogie et de montrer qu’il est possible de faire autrement tout en contribuant à la maîtrise économique.

Penser global, agir local.

Le diagnostic est le point de départ de toute démarche.

L’état des lieux permet de se situer, de savoir quelles sont les parties prenantes et les attentes. Il s’est tout d’abord appuyé sur les données existantes et les observations.

La communication interne se veut être un medium d’information favorisant l’adhésion des personnels aux projets et aux valeurs du développement durable.

Les évaluations, outils indispensables de toute démarche, permettent de faire évoluer positivement dans sa globalité chaque action mise en œuvre. De plus, les évaluations contribuent à analyser la pertinence des engagements financiers.

Les domaines d’actions :

  • L’achat durable,
  • L’éco-construction et la gestion des chantiers : les matériaux, les normes, les déchets
  • Les déchets hospitaliers, l’usage unique,
  • Les énergies, l’eau, l’air,
  • Les transports,
  • Les espaces verts,
  • La santé au travail.

Des initiatives…

La stratégie de développement durable repose sur un faisceau d’actions concourant à l’objectif de maîtrise économique sans négliger les aspects sociaux et environnementaux.

L’ACHAT DURABLE ET LES UTILISATIONS ECO-RESPONSABLES

-> Adopter une politique d’achats éco-responsables en mutualisant via les groupements d’achats, en substituant le « durable » au « jetable » et en privilégiant le recyclable, en limitant les emballages et sur-emballages (palettes display par exemple).

Le Centre hospitalier de Laon adhère à plusieurs groupements. Il participe pour cela à l’élaboration des cahiers des charges, aux essais et au choix des prestataires.

Par ailleurs, les Directions des services économiques des établissements de Picardie se réunissent à intervalles réguliers pour échanger sur les pratiques et partager les retours d’expériences.

Etablissements coordonateurs :

  • CH Saint Quentin: DASRI (Uni-HA), Spécialités pharmaceutiques, Non tissés UU et incontinence,
  • CHI Clermont de l’Oise : Produits d’entretien, Produits d’hygiène en restauration, Produits d’hygiène et petits équipements d’hygiène, Produits alimentaires frais et surgelés,
  • CH Abbeville : Fournitures de bureaux et consommables.

-> Inciter aux utilisations éco-responsables

Le Centre hospitalier de Laon développe une politique d’économie à travers l’incitation à ne pas consommer inutilement (photocopies, produits d’hygiène, …) par le biais de formations, de messages ou de rappels :

Je respecte le bon usage des produits, je ne surconsomme pas.

Dans ce cadre, le Centre hospitalier supprime progressivement les imprimantes individuelles au profit d’équipements plus performants (copieurs multifonctions) et mutualisés. Cette action, partie des services administratifs,  se déploie pas à pas dans les services de soins.

L’ECO-CONSTRUCTION ET LA GESTION DES CHANTIERS

Nos objectifs :

  • Maintenir en bon état,
  • Développer la maintenance préventive.

Les démarches HQE seront mises en œuvre dans les projets de rénovation lesquels cibleront la santé, le confort,  l’écho-gestion et l’éco-construction (basses consommations en énergie).

Sur les bâtiments et équipements existants,

  • Mettre en place des programmes de travaux d’économie d’énergie en lien avec l’exploitant des installations (régulations, échangeurs, …) ;
  • Mettre en place des programmes de travaux d’économie d’énergie de réduction d’émissions de gaz à effet de serre en recherchant de nouveaux modes de financement (Dispositif C2E : certificats d’économie d’énergie, ...),

Sur les bâtiments à réhabiliter et les futurs équipements, il s’agit de :

  • Favoriser la qualité environnementale des bâtiments à basse consommation d’énergie,
  • Exiger le recours aux composants naturels à bas bilan carbone,
  • Exiger le tri sélectif à l’occasion de travaux de réhabilitation ou en neuf,
  • Inciter les entreprises à faire preuve de responsabilité environnementale et sociale.

J’utilise les bonnes filières

LA PERFORMANCE DECHETS- LA GESTION DURABLE DES DECHETS

Nos objectifs :

  • Réduire les quantités,
  • Recycler plus,

Les ordures ménagères (DAOM) et les déchets d’activité de soins (DASRI) sont éliminés dans des filières adaptées.

En 2008, les enquêtes menées pointent des dysfonctionnements coûteux et dangereux pouvant s’expliquer par un manque de formation et une absence de prise de conscience.

Partant d’une situation où la part de DASRI représente 40% de la production totale des déchets alors que la moyenne nationale est de 20%. Sachant que les coûts d’élimination à la tonne sont dans un rapport voisin de 5, concrètement, un tri mal fait conduit le Centre hospitalier de LAON à mettre 1,5 ETP à la poubelle.

Développer les réflexes éco-responsables par la formation (y compris en écoles de formation en soins) et par l’information à tous les niveaux (personnels médicaux et non médicaux) ;

Mettre en œuvre un tri sélectif et un recyclage des « valorisables », en suivre le développement et en corollaire, mieux retravailler les filières d’élimination dans le respect de l’environnement ;

J’utilise les bonnes filières


Sur les chantiers, exiger le tri sélectif par le biais des cahiers des charges à l’occasion de travaux de réhabilitation ou en neuf.

Être attentif au traitement des effluents provenant du Laboratoire, de la Blanchisserie ou encore des cuisines,

Le suivi et l’évaluation des actions sont mesurables et mesurées par des indicateurs jaugeant la progression du tri, sa qualité et/ou la diminution des déchets collectés. Des retours sont faits en réunion de cadres et dans les services.

LES ENERGIES, L’EAU, L’AIR

Nos objectifs :

  • Assurer un suivi précis de nos consommations,
  • Réduire à leur minimum nos consommations.

Les actions simples et faciles à mettre en œuvre grâce aux petits gestes quotidiens seront privilégiées.
pour la réduction des consommations d’eau : Incitez chacun à consommer l’eau avec parcimonie, limiter l’usage superflu de l’eau, …

Je ferme les robinets après utilisation
J’alerte la maintenance en cas de dysfonctionnement

Pour la réduction des consommations électriques,

J’éteins quand la pièce n’est pas occupée
Je remplace les éclairages par des dispositifs basse consommation lors des maintenances

Pour la réduction des consommations d’énergie,

Je réduis le chauffage lorsque je quitte la pièce
J’équipe les radiateurs de têtes thermostatiques lors des maintenances

Les actions plus techniques sont menées sur les plus gros « consom-acteurs » telles la Blanchisserie et, pour cette dernière, évaluer par le biais d’une convention de déversement.

Par ailleurs, les solutions innovantes ciblant les basses consommations - voire d’énergie positive dans un milieu où les équipements peuvent représenter un apport non négligeable – seront étudiées à l’occasion de chaque nouveau projet (isolation renforcée, double flux, chaudières à condensation ou changement d’énergie, capteurs, régulations, …).

GESTION DES TRANSPORTS

Nos objectifs :

  • Assurer un suivi précis de nos émissions,
  • Réduire à leur minimum nos consommations,
  • Promouvoir l’éco-citoyenneté.

Etre attentif à l’éco-logistique par l’internalisation des activités logistiques,
Etre attentif à l’éco-logistique par la mutualisation des activités logistiques de transports et de livraison,
Etre attentif à l’éco-logistique par l’internalisation des activités logistiques
Former les chauffeurs à l’éco-conduite,
Promouvoir les modes de propulsion hybrides et le développement de véhicules routiers toujours plus sobres et moins polluants (amélioration des performances environnementales : bruit, émissions de CO2, etc.)
Encourager les relations virtuelles et le recours aux technologies de l’information et de la communication, comme la dématérialisation des documents administratifs (Bilans sociaux, rapports d’activités, appels d’offres, factures, …) ou les visioconférences avec les partenaires éloignés,
Favoriser les modes de déplacement alternatifs (promouvoir, inciter et informer : création d’un parc pour 2 roues dans les futurs réaménagements de nos aires de stationnement).
Favoriser les conditions de développement de co-voiturage par le biais de notre intranet, voire par internet.

Toutes ces démarches ou objectifs ont vocation à maîtriser la consommation d’énergie.
L’établissement a réalisé son bilan carbone et réévalue régulièrement la production de CO2 émis par ses véhicules. Ces bilans et évaluations alimenteront nos réflexions et plans d’actions de réduction des émissions de CO2.

LES ESPACES VERTS

Nos objectifs :

  • Recycler plus
  • Éviter toute évacuation en déchetterie,
  • Promouvoir l’éco-citoyenneté.

Ce secteur d’activité est porteur d’une image. Il se doit d’être exemplaire.
Les résidus de tailles et de tontes sont compostés (mulching, broyage, paillage, …),
Les produits de traitement sont éco-labellisés,
Lors des épisodes neigeux, les équipements de déneigement sont privilégiés à l’utilisation du sel pour le déneigement qui n’intervient qu’en « finition ».

LA SANTE AU TRAVAIL

Nos objectifs :

  • Mener des actions améliorant les conditions de travail,
  • Veiller à l’ergonomie des postes de travail,
  • Former et informer sur l’utilisation des produits,
  • Former et informer sur le respect des procédures,

L’absentéisme a un coût non négligeable dans tous les établissements.
Les actions visées supra ont vocation également à améliorer la vie au travail par le redéploiement d’une partie des moyens économisés.
Par ailleurs, les actions de formation et d’information rejoignent la problématique des préventions.

Ce document traduit un affichage fort de l’établissement de s’inscrire dans des processus d’amélioration en santé par la prévention des risques environnementaux.

CENTRE HOSPITALIER DE LAON
POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

Date de création ou de réactualisation : février 2013
Date de révision prévue : 2016

Réf : RI GFL DVD 001 v1 - Page  PAGE 1 sur  NUMPAGES  \* Arabic  \* MERGEFORMAT 7
Destinataires : l’ensemble des services de l’établissement

Emetteur : G.FIORE Directeur Adjoint DEML
Vérificateur : G.FIORE Directeur Adjoint DEML
Approbateur : E.POUPET Directrice

L'Hôpital de Laon veut montrer l'exemple en matière de développement durable.

Développement durable

Commentaires (0)